Trail&CO

dimanche 16 septembre 2018

TREK - Tour du Beaufortain en 6 jours (110km/5800mD+)

Quel bonheur de me replonger à travers ces photos, presque 3 mois après cette aventure inoubliable ! Le Tour du Beaufortain me laisse de mémorables souvenirs, sans doute à cause de la surprise que j'ai eu en le découvrant. Avant cela, l'image que j'en avais s'apparentait alors à de douces et chaudes prairies d'alpage, des fermes rustiques, de larges chemins, des terrains peu escarpés. Surement y allais-je avec trop peu de préparation...

Des prairies d'alpage, certes j'en ai vu, mais le massif du Beaufortain, voisin du Mont Blanc, est surtout fait de hauts sommets, de cols enneigés, de pentes abruptes, de crêtes vertigineuses, de refuges d'altitude et de pierriers techniques. Bien moins couru que son voisin le Mont-Blanc, le Beaufortain reste une expédition pour aventuriers aguerris ! De longues et éprouvantes étapes mettent à rude épreuve les randonneurs qui s'y lancent.

La récompense est d'autant plus belle : frôler la haute montagne et découvrir des sites emblématiques tels que la Pierra Menta, la crête des Gîtes, le col de la Croix du Bonhomme, la Combe de la Neuva ou encore le barrage de Saint Guérin.

Voilà un sentier de Grande Randonnée que je classe parmi les plus beaux de France, sans aucun doute !

Semaine après semaine, je vais vous faire découvrir chaque étape de cette randonnée coup de coeur. Revivez avec moi la simplicité et la force de ces paysages majestueux. Dans cet article, je vous laisse toutes les informations utiles pour planifier le même tour, et à la fin vous trouverez le lien vers les étapes.

Bon voyage très cher lecteur.



-  L E   P A R C O U R S   D ' U N   C O U P   D ' O E I L  -
Pour découvrir le parcours dans son intégralité, chaque image ci-dessous représente une étape (NB : nous avons divisé le tour du Beaufortain en 6 étapes, il peut être fait en 7 étapes). Pour chaque étape vous pouvez voir le nombre de kilomètres parcourus, le dénivelé positif, le temps de marche moyen et les informations relatives à l'hébergement du soir (tarif en 2018, coordonnées). Sous la carte vous pouvez également visualiser le profil dénivelé/distance pour avoir une représentation de l'effort à fournir. Très pratique quand on randonne pour savoir où l'on en est !


A l'exception des deux dernières étapes que vous pouvez faire en trois, il n'est presque jamais possible de scinder les parcours présentés ici. Avant de vous lancer dans l'aventure, soyez donc bien conscient que certaines sont longues et difficiles.


-  L A   P R E P A R A T I O N  -
En tout premier lieu, pensez à réserver vos hébergements ! Certains refuges sont petits et disposent de peu de place. Dès fin mai ou tout début juin, contactez les gardiens de refuge pour réserver. Je vous ai mis les numéros de téléphone ou les adresses mails sur les photos ci-dessus.

Une fois les hébergements réservés, il faut se préparer physiquement ! Le tour du Beaufortain n'est pas une parfaite balade de santé. Des randonnées, petites au début en augmentant petit à petit les distances, le dénivelé et le poids du sac à dos vont permettre d'arriver prêts et surtout d'encaisser jour après jour ces étapes.


Il est également nécessaire de se renseigner sur l'enneigement qu'il peut y avoir le long du parcours. En juin notamment, il se peut que certains passages nécessitent des crampons à mettre sous vos chaussures de marche. L'idéal est de demander aux gardiens de refuge qui connaissent bien les sentiers autour de leur refuge.


-  M A T E R I E L   E T   E Q U I P E M E N T  -
Il y a quelques années, j'avais rédigé cet article Liste du matériel de randonnée plutôt bien fait, du moins je m'en sers moi même quand je pars en randonnée itinérante. Pour ne rien oublier...

Etant donné la longueur de certaines étapes, je vous recommande vivement les bâtons ! Et si vous faites le parcours alors qu'il est encore un peu enneigé, comme cela a été notre cas alors que nous étions en juin, n'hésitez pas à prendre une paire de crampons.


-  A L I M E N T A T I O N  -
Il n'est pas possible de faire des courses sur le parcours, et avant juillet vous ne trouverez même pas de fromage dans les fermes ! Si vous choisissez d'emmener votre casse-croûte du midi, il faudra donc penser à tout. Aux refuges, la plupart du temps, vous pourrez normalement vous ravitailler en pain (et quelques fois en fromage).

De notre côté, voici ce que nous avions pris :
- quelques légumes et fruits pour les premiers jours : carottes, pommes de terre cuites, pommes
- du fromage qui se conserve bien : comté et vache qui rit
- des chips
- du pain
- des oeufs durs, du saucisson
- des soupes lyophilisées
- de la semoule fine sucrée et des compotes en gourde pour le dessert

Au col de Roseland, à peu près à mi-parcours, nous avons trouvé un marchand qui nous a vendu du fromage, un saucisson et du pain : parfait pour finir la semaine.


-  R E C I T   E T   P H O T O S  -
Vous retrouverez ci-dessous les liens vers les articles relatant l'aventure, étape après étape. Si vous avez des questions, et que vous souhaitez vous lancer dans l'aventure, n'hésitez surtout à me contacter ! Je vous souhaite un bon voyage...



Sportivement,
Fanny

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire