Texte

Texte


Les derniers articles :

dimanche 9 octobre 2016

Trail de Collioure : entre Mer et Montagne

Ne vous y méprenez pas, cette photo d'introduction n'est pas représentative du parcours, le trail de Collioure, malgré un départ/arrivée sur la plage, est bel et bien une course technique avec un dénivelé positif important. On ne va pas à Collioure uniquement pour le paysage !
Collioure, ce village atypique aux faux airs de Catalogne avec des rues colorées et fleuries qui descendent toutes sur la place principale, en bord de mer. Pas d'immense plage de sable fin ici, mais des petites plages de galets et une eau claire et fraîche. Le village est situé au pied des Pyrénées et à la frontière avec l'Espagne. Deux autres atouts qui en font l'un des villages les plus visités de la région.  
Je n'aime pas la foule, mais à cette saison de l'année, venir prendre le départ d'un trail dans ce cadre idyllique m'enchante tout à fait ! Alors il n'en fallait pas plus, pour marquer ma reprise du trail après des mois d'arrêt plus ou moins complet, qu'un dossard pour le 19km du trail de Collioure !
Quatre semaines d'entraînement, une reprise en douceur avec des sorties en endurance fondamentale, des sorties trail progressives de 12 à 17km avec dénivelé et une montre chargée à bloc. Je pense pouvoir finir ce trail, alors c'est parti, je vous emmène sur l'un des plus beaux trails de la région Languedoc-Roussillon (comment ça ce n'est plus une région ?).

Etre sur place la veille, il n'y a pas à dire, rien de mieux ! Repérage des lieux, dîner tôt (pour éviter de surcharger les intestins), préparation du matériel, au lit tôt aussi (ah ben sauf que là, ça sert à rien, impossible de dormir) et dossard retiré et déjà accroché au sac ! Après une nuit courte, c'est avec beaucoup d'entrain et un peu d'appréhension que je m'attèle à l'échauffement (tout bien comme il faut, 20min avant le départ !). Mais le départ est décalé de 15min, alors au final je me refroidie et me dis que j'aurai bien le temps de m'y remettre après le top départ ;-)


9h15... ça part à fond !
Outch, mais c'est normal que je reste sur place ? Si si, je vous assure, je mets un pied devant l'autre mais... ah oui, ma "vitesse" a du disparaître cet été, remplacée par quelques kilogrammes d'amour et de gâteau de mariage (pour les p'tits nouveaux, j'ai eu le droit à la grande et belle robe blanche cet été !). Beaucoup de monde, des rues étroites et BIM BOUCHON ! Arf, je dois ralentir, comme c'est dommage, mon coeur est à peine en sur-régime ;-)
Près de 450 coureurs qui occupent les rues de Collioure, ça fait l'animation ! Après une boucle dans le centre, où l'on peut apercevoir l'objectif du jour (la Tour de la Madeloc), les organisateurs nous font longer le fort et traverser la plage (ça commence dur, après les rues pentues du village, les cuisses continuent de chauffer dans le sable et les galets !) avant de rejoindre les sentiers dré dans le pentu !

800mD+ sur 8km : la Tour de la Madeloc
La plage, les rues pavées, la mer, le soleil... (Coquillages et crustacés...) c'est bien joli tout ça, mais on a payé pour un TRAIL. Pas de soucis, on en a rapidement pour notre argent... On s'engage sur un sentier très raide (ça bouchonne encore, mais tout le monde a un bon rythme, ou alors c'est moi qui suis tellement à la ramasse que ça me convient bien et ne cherche même pas à doubler) le long de vignes, juste en dessous du fort Dugommier.
Très franchement, j'en bave comme jamais mais c'est vite oublié (ouais enfin façon de parler) tellement l'ambiance est excellente, merci d'ailleurs à mes compatriotes du jour ! En plus, derrière nous le panorama sur Collioure et la mer est juste superbe. Devant nous, toujours en ligne de mire, la Tour de la Madeloc...
Après une agréable, mais si courte, descente jusqu'au col de Mollo, voilà que c'est reparti avec un sentier encore plus technique (quelques passages avec les mains) et encore plus raide jusqu'au col de Tallaferro. A partir de là, la tour semble à bout de bras jambes, avec une pente légèrement plus douce où, en temps normal, je devrais pouvoir courir. Mais pas là. En plus, une soif ardente commence à se faire sentir ! Heureusement, le ravito, c'est pour bientôt !
Il ne doit pas avoir plus de 60-70 coureurs derrière moi... ben oui, en même temps, ils sont tous affutés ces traileurs qui ont couru tout l'été !^^ Je ne lâche rien, continue de marcher à bonne allure et... oh mais que vois-je ? LA TOUR ! Enfin !! Il est où le ravito ?? 200m plus bas nous dit-on. 200 bons mètres alors... sur une route goudronnée qui descend aussi raide qu'on a monté, c'est autant difficile pour les jambes que pour mes intestins sensibles. Quelques lacets pour récupérer le souffle, et on arrive au ravito.

Bon, je ne vais pas épiloguer... disons que c'est un petit évènement et que les organisateurs ne pensaient pas avoir autant de monde aujourd'hui :-) Pas une seule goute d'eau ici. Prochain ravito dans 4km. Je vois déjà les étoiles (je vous jure !), mais heureusement, un prince charmant vole à mon secours et me dépanne en eau ! Deux bénévoles un peu plus bas également. Comme il sont gentils !! :-)

Vient ensuite un sentier fort agréable à courir, fort demandeur en relances et fort joli qui contourne tout le massif sur lequel repose la Tour. La Fanny, une fois réhydratée, elle repart et laisse sont petit groupe de 3-4 traileurs. Au col de la Serra, 3ème ravito, 2ème sans eau... ou presque. Il reste une bouteille et demi à partager, alors on est rationné ! Pour UNE FOIS que je pars LEGER... dixit le chéri et le papa qui me disent qu'à chaque fois j'emmène trop d'eau. Pour le coup...

Aller, il ne reste QUE 5km. C'est rien 5km hein ? Mais après 14 bornes ça commence à piquer. Zou, un bon kilomètre de descente technique (un vrai régal ! Quel bonheur de trailer !) avant d'amorcer l'entrée dans le village par une longue route goudronnée. Je double un paquet de coureur. Doucement, mais sûrement. Je pense à VAL MENTE (petite référence à une traileuse sur Facebook^^), à son dernier gros trail. Courir moins vite mais tout le temps. Ca me va bien et ça m'a permis d'en garder sous le coude à priori ! Merci championne ;-)

Je tiens dans les faux plats montants, je tiens dans la descente jusqu'à la plage, je tiens la traversée de la plage, je longe le fort (je manque mon cher et tendre qui était dans les parages) et je file sous l'arche ! Même pas dernière ;-) Par contre, ils ont beau avoir relevé mon temps et mon dossard... je ne suis pas dans les résultats ! Ils m'en veulent dis-donc ! ;-) Mais ça n'entache absolument pas le plaisir que j'ai eu à courir cette course, à découvrir ces nouveaux sentiers et ces magnifiques paysages. Voilà un très beau trail que je vous recommande !

2h45 pour 19km/850mD+

Parcours :

Résultats 2016 :


Conclusion
Ce n'est pas le classement qui compte, mais bien le plaisir de courir sur les sentiers, de découvrir de nouveaux horizons, d'explorer ses capacités physiques et psychiques et de partager tout cela avec d'autres passionnés.
Enjoy your trail with Trail&CO !

1 commentaire:

  1. Je vois qu'après les belles montagnes de Font Romeu vous avez découvert le magnifique site de Collioure. Je suis moi même de Banyuls et Font Romeu, je comprends votre envie de découvrir ces paysages en courant.
    Les inscriptions pour la Romeufontaine de janvier sont ouverts !!
    Isabelle une traileuse quinqua passionnée

    RépondreSupprimer