Texte

Texte


Les derniers articles :

mercredi 9 novembre 2016

Mini week-end et maxi plaisir au pied des géants suisses

Aujourd'hui, nous quittons la France pour rejoindre la Suisse, et plus précisément la région Bernoise, dans l'Oberland (135km de Bâle). Une région très prisée, été comme hiver. Et pour cause, c'est dans cet imposant massif que nous retrouvons trois géants suisses : la Jungfrau, le Mönch et l'Eiger. Le panorama depuis la vallée vaut déjà le coup de s'être déplacé ! Personnellement, c'est pour l'Eiger que mon coeur balance, sa face nord à la verticalité parfaite est subjuguante !

Je vous propose quelques itinéraires et activités pour une évasion express au pied des géants de l'Oberland Bernois. Objectif : mini week-end mais maxi plaisir !

Jour 1 : Footing ou ballade pour découvrir les alentours
Samedi après-midi. Nous arrivons, tout excité à l'idée de découvrir les sommets enneigés de ce géants, dans la vallée des lacs Thunersee et Brienzersee. Il est déjà presque 16h lorsque nous arrivons à l'auberge de jeunesse Balmer's Herberge. Nous découvrons rapidement les lieux. Un immense chalet en bois, très bien entretenu, à la décoration vintage et axé sur la convivialité avec de nombreuses zones de rencontres et partage (salons, salle de jeu, terrasse de lecture avec hamacs...). Notre chambre est sommaire mais propre et la salle d'eau est commune à l'étage. Nous nous empressons d'enfiler les baskets et décidons de prendre la voiture jusqu'à Grindelwald pour un footing au pied du Wetterhorn.

Informations - Hébergement
Les hébergements dans la région de l'Oberland sont extrêmement chers pour les budgets serrés et même les budgets moyens. L'auberge de jeunesse est une alternative nettement moins couteuse et très agréable à partir du moment où la proximité ne vous est pas dérangeante (salle d'eau commune, petit-déjeuner convivial et partagé autour de grandes tables).

Balmer's Herberge : http://www.balmers.com
Prix chambre double : à partir de 44CHF
Petit déjeuner compris et wifi gratuit
On aime : le prix, la propreté, les activités et le petit-déjeuner copieux

Tout en haut du village de Grindelwald (plutôt huppé ici !), nous nous garons sur un grand parking (payant comme tous ceux dans la région) qui permet ensuite l'accès (à pied ou en bus) au lieu dit Grosse Scheidegg. C'est à pied que nous commençons à monter. Le sentier s'enfile dans cette vallée à la pente importante, à travers les alpages et parfois quelques petites zones boisées. La vue est dégagée sur les sommets alpins, le panorama est à couper le souffle. Et pourtant, le souffle, nous en avons bien besoin car la pente est raide et les muscles sont tétanisés ! Nous marchons, les mains sur les cuisses mais l'altitude nous enlève tous nos moyens ! Nous rejoignons parfois la route avant que le sentier ne recoupe à travers la pente. Peu à peu, le soleil se glisse derrière ces géants et laisse un ciel aux couleurs chaudes. C'est une merveille.




Un aller par les sentiers et un retour par la petite d'accès peu empruntée en cette fin de soirée nous font un total de 6km et 350mD+. Une bonne balade pour découvrir les sommets environnants, pour s'habituer petit à petit à l'altitude, commencer à appréhender les sentiers et les itinéraires proposés dans la vallée.

Samedi soir, c'est fatiguées par la route et par ce footing alpin que, après une douche bien chaude et bien relaxante, nous partons à la recherche d'un authentique petit chalet suisse dans Interlacken. Eh bien croyez-le ou non, nous avons eu beaucoup de mal à trouver un restaurant qui propose des spécialités suisses (comprenez raclette ou fondue). Finalement, c'est à 100m de l'auberge que nous trouvons notre bonheur : un hotel-restaurant, le Landgasthof Hirschen, qui propose, de 19 à 23h, des spécialités suisses dans un cadre chaleureux.



Jour 2 : Randonnée panoramique et ludique face à l'Eiger, le Mönch et la Jungfrau
Qu'une envie aujourd'hui, découvrir les géants suisses d'un peu plus près ! Alors direction Kleine Scheidegg (2061m) par le train pour pouvoir monter plus haut en altitude tout en profitant des superbes points de vue sur les montagnes. Le train ici, c'est une expérience à vivre ! Il grimpe vite et bien à travers les pentes escarpées et s'approche, petit à petit de la neige éternelle...



Informations - Transports
La voiture est à éviter si l'on tient à son portefeuille ! Les parkings sont chers et limités. En revanche, tout est extrêmement bien desservi par le train (même en altitude) et le bus. Les lignes de train permettent presque toutes de rejoindre le point touristique de la Jungfrau à plus de 3400m d'altitude, à condition d'y mettre le prix : 200CHF (environ 200€). Pour un aller-retour Wildelswir-Grindelwald-Kleine Scheidegg : comptez environ 50€ (54CHF).

Un bon nombre de marcheurs s'arrêtent ici aussi, à Kleine Scheidegg, point d'accès à de nombreuses randonnées dont celle que nous allons commencée ici : la randonnée panoramique jusqu'à Männlichen avant de descendre à pied jusqu'à Grindelwald. Le sentier qui dessert Männlichen est en balcon, avec en permanence l'Eiger derrière nous. C'est un itinéraire facile de 5km avec peu de dénivelé mais qui s'avère tellement beau que nous mettrons presque 2h. Photos obligent...






Dans l'ensemble, les sentiers sont bien balisés, et les parcours sont disponibles gratuitement sur internet ou en gare si vous prenez le train. Les itinéraires sont indiqués par des numéros et les temps estimés de marche y sont également indiqués. Après, nous avons trouvé le balisage quelque peu limite en altitude.


La vue a beau être des plus belles que nous ayons vu depuis longtemps, il est temps de redescendre dans la vallée. 1400m de dénivelé négatif à s'enfiler :-) Nous empruntons un sentier ludique, destiné aux familles je pense, qui nous réserve de jolies surprises : plusieurs ateliers et abris tenus par une vache faite de bois et un petit parcours acrobranche en libre-accès en plein milieu de la forêt !







Des alpages, nous descendons rapidement dans la vallée. La pente est très raide et met à mal nos  petites cuisses tétanisées. Peu à peu, nous traversons quelques sous-bois, puis atteignons les premiers chalets. Ils ne sont pas trop mal ceux qui vivent ici ! Au pied de l'Eiger, juste au-dessus de Grindelwald et face au Wetterhorn :




Le sentier devient chemin et le chemin devient route pour nous conduire jusqu'à la gare de Grund (ou sinon vous avez l'option de remonter à pattes jusqu'à la gare de Grindelwald, mais bon, après cette descente pas sûre que ça vous intéresse ;-) ).

La nuit tombe peu à peu, les sommets rougeoyant s'éteignent et nous laissent déjà nostalgiques. C'est la fin d'un week-end, certes très (trop) court, mais riche en émotions face à un tel spectacle. Nous nous sommes émerveillés devant ces Géants suisses, à tel point que c'est avec le coeur lourd que nous reprenons la route. Le coeur lourd mais la tête pleine de belles images et d'une quiétude immense.

2 commentaires:

  1. Ces paysages ne me laissent pas indifférente...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine :-) j'avoue que moi aussi, ça m'a laissé rêveuse ;-) Il faut aller y faire un petit tour l'année prochaine si ça t'a plu :D

      Supprimer