LES DERNIERS ARTICLES

lundi 22 août 2016

Au coeur des Vosges : le GR5 de Thann à Malvaux


Il y a des week-ends comme ça où tout est réuni pour passer le plus beau, le plus grandiose des séjours en montagne. Une météo plus que clémente avec un soleil radieux, une petite bise qui vient rafraîchir l'air chaud, un compagnon de voyage des plus agréables et un cadre extraordinaire : les Vosges. Ce n'est pas pour rien qu'un des plus grands sentiers de Grande Randonnée (GR) les traverse : le massif des Vosges bénéficie d'un patrimoine naturel exceptionnel avec une faune et une flore riches et variées.

- La vidéo en bas de cet article -

Il y a des week-ends ça que l'on n'est pas prêt d'oublier, tant à cause de la beauté des paysages que par l'ambiance calme et apaisante qui règne sur les sentiers et dans les fermes-auberges.  Comme une pause dans nos vies bien agitées, un moment pour nous, que l'on partage avec beaucoup de plaisir.

Récit d'un voyage en plein coeur des Vosges, un périple de près de 40km entre Thann et Malvaux sur deux jours.

En ce dimanche matin, quelle belle journée pour débuter un si beau projet : relier Thann à Malvaux, en 2 jours, avec ma maman. Presque 40km et 1800m de dénivelé positif. Parties sur un coup de tête, nous choisissons l'option "light hiking" avec la nuité et la demi-pension à la ferme-auberge du Rouge-Gazon. C'est donc avec un sac de 15L que nous arrivons, par le train, dans la petite ville alsacienne de Thann.


Après un examen minutieux de la carte pour trouver le balisage (rouge, et non rouge et blanc comme habituellement sur les itinéraires de Grande Randonnée), nous commençons notre ascension vers les chaumes. Nous alternons entre sentiers et chemins, bien au frais dans de très belles forêts verdoyantes. En un peu moins de 2h, nous arrivons au col du Hundsruck où une foule de randonneurs est venue profiter de cette belle journée estivale.


Le col du Hundsruck est le point d'accès aux chaumes des fermes auberges du Thanner Hubel et du Gsang, d'où l'intérêt pour ce site.  Le GR5 continue de monter jusqu'au col du Rossberg où nous nous servons d'une pause comme excuse pour s'assoir et simplement profiter de la vue. Et quelle vue ! Un panorama à presque 360°, avec à l'est la chaîne des Alpes suisses.



C'est un mélange d'odeurs de fleurs et d'herbes, de sons de cloches et de bise matinale qui s'offrent à nous pour notre plus grand plaisir. Réchauffées par les rayons du soleil, c'est avec volupté que nous nous remettons en marche, direction la ferme-auberge du Belacker.





La ferme du Belacker sert aussi de gîte aux randonneurs, on a l'air d'y manger plutôt bien. Pour nous, le rafraîchissement est très apprécié, le soleil se faisant de plus en plus chaud. L'ambiance y est excellente, des groupes de marcheurs finissent leur repas en riant aux éclats. Tandis que d'autres donnent à manger aux poules qui finissent par en redemander !


Mais il nous reste pas loin de 10km jusqu'au Rouge Gazon, alors pas le temps de s'éterniser ici. La suite du parcours est beaucoup plus roulante, moins difficile. Les sentiers sont moins vallonnés. Il y a encore de très beaux panoramas jusqu'à la dernière partie du parcours. 5km en forêt, à l'ombre, au frais. Ce n'est pas plus mal finalement.



Après 20km de marche, soit environ 6h30 sans compter les pauses (et il y en a eu !), nous débarquons à la ferme du Rouge-Gazon qui se situe à un col, au milieu des forêts et des chaumes. Le cadre rêvé pour une soirée reposante et chaleureuse.

L'hotel propose des chambres, rustiques mais plutôt confortables. Le très gros point positif est le repas, nous y mangeons très bien ! Un repas en demi-pension très copieux, avec des produits locaux, des plats faits-maison et un service aux petits soins.



Lundi matin

Après une bonne nuit, les jambes sont légères et les esprits tournés vers les objectifs de la journée : le lac des Perches (point de vue) et le Ballon d'Alsace. Pour profiter du plus beau point de vue sur le lac, il faut le mériter. 200m de D+ sur 500m...

Mais la sueur fait vite place à un immense "Waouhhh" face à la fenêtre qui s'offre à nous. Les teintes de vert et de bleu s'accordent à merveille dans ce tableau digne d'un impressionniste. Nous flânons là, un bon moment à vrai dire alors que nous sommes parties depuis une trentaine de minutes. Tel le spectacle est grand et beau. Les Vosges.

La suite du parcours n'en est cependant pas impactée. Refuge tout de bois construit, chaumes baignées par le soleil, sous-bois vallonnés rafraîchissants, fleurs bourdonnantes et même quelques curiosités.




Et pour finir en apothéose, après une longue marche en balcon, le sommet du Ballon d'Alsace marque le dénouement de ce spectacle de deux jours. La vue y est toujours aussi belle, mais les sentiers sont bien moins sauvages et l'on y retrouve la civilisation avec bon nombre de randonneurs et touristes s'y promenant. Petites pauses pour admirer la faune (ci-dessous) et la flore (gentiane). Point culminant de notre voyage, c'est aussi la dernière étape avant de descendre dans la vallée (par l'Etang du Petit Haut et le Saut de la Truite) jusqu'à Malvaux (parking).








LA VIDEO C'EST PAR ICI !



LE PARCOURS : TRACES GPS A CONSULTER ET/OU TELECHARGER

Jour 1 - Partie 1

Jour 1 - Partie 2

Jour 2

2 commentaires:

  1. Ça semble bien vert dans les Vosges, même avec du soleil …

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, ça change du Sud !^^ Parfait pour les amoureux de nature verdoyante ! :-)

      Supprimer