LES DERNIERS ARTICLES

samedi 14 mai 2016

L'arrière-pays montpelliérain à bicyclette

En ce mois de mai, étant donné la météo mitigée, il était temps de sortir le vélo pour aller à la découverte de notre belle région par les routes et les chemins. L'Hérault regorge d'une multitude de routes pittoresques, peu empruntées par les automobilistes, permettant de dénicher de somptueux petits trésors géologiques et architecturaux.

Source du Lez
Départ de Montpellier, au plan des 4 seigneurs (parking). La première étape consiste à rejoindre la source du Lez, petit coin de nature frais et verdoyant à une dizaine de kilomètres de Montpellier. Pour celà, il suffit de descendre au rond point d'Agropolis, au pied du zoo du Lunaret, et de prendre la route de Mende (D112) en direction de Montferrier-sur-Lez. Prêtez une attention toute particulière sur cette route où la circulation est souvent dense et sans aucune voie cyclable sur près de 4km. Continuez sur la D112 (route de Montferriez) en direction de St Clément-de-Rivière. Au niveau d'une coopérative fruitière, à un rond-point, la source du Lez est indiquée et une piste cyclable débute.


Le Lez est un petit fleuve méditerranéen de 29 km de long ; généralement calme, il est susceptible de présenter de fortes crues lors d’épisodes cévenols, principalement entre septembre et décembre. La source du Lez, située au nord de la commune de St-Clément-de-Rivière, est la principale résurgence. Ce site Natura 2000, étudié par les naturalistes, présente un intérêt particulier pour sa faune et sa flore :  unique lieu au monde où l’on retrouve le Chabot du Lez !! C'est un poisson d’eau douce. Le Département a donc une très forte responsabilité dans la  conservation de cette espèce.

Pont roman des deux Serres
Cette petite route aménagée en piste cyclable est un vrai bonheur pour les deux roues. Légèrement vallonnée, elle serpente au milieu de la garrigue, longe la rivière et permet de traverser les domaines de Restinclières et Saint Sauveur. Autre découverte à ne pas manquer : le pont roman des deux Serres, sur cette même route en direction des Matelles. 



Ce vieux pont enjambe le Lirou juste à la limite de trois communes : Les MatellesSaint-Jean-de-Cuculles et Le Triadou. Il date probablement des environs du 12ème siècle et se situe sur un ancien itinéraire romain.

Le Pic St Loup
Au village des Matelles, suivez la direction St Matthieu-de-Tréviers, et prenez à gauche juste avant d'arriver sur la route nationale (St Jean de Cuculles puis St Matthieu). Ce parcours vous propose un moment de détente, entre les vignes et les champs d'orge, et vous offre surtout de magnifiques points de vue sur l'un des plus beaux sites naturels de la région : le Pic St Loup.

Véritable belvédère naturel dont le sommet culmine à 658m d'altitude, il est uniquement accessible à pied (environ 1h30 de marche). Sa forme en épine dorsale présente deux faces. Celle tournée vers le nord, très abrupte, lui vaut son nom de ‘Pic’. Elle ressemble à une falaise et fait face à la montagne l'Hortus. L'autre, plus douce, est orientée vers la plaine viticole et la Mer Méditerranée.



Le lac de Cécélès
A St Matthieu de Téviers, suivez la route D26 jusqu'au lac de Cécélès. Petite pause conseillée dans cet apaisant havre de paix (du moins, en dehors de la saison estivale ou bon nombre de baigneurs viennent se rafraichir).

Le lac, d'une couleur turquoise ou émeraude suivant la luminosité, peut être le point de départ d'une promenade (30 min à 40 min pour en faire le tour). Le lac de Cécélès c'est aussi la Guinguette des Amoureux, un restaurant qui surplombe le lac et propose des soirées concert-spectacles.



Le chemin du retour
Pour éviter le chemin inverse, il est possible de faire une boucle par Assas puis Prades-le-Lez et Montferrier. Jusqu'à Assas, la route ne présente que peu d'intérêt, mais le village est quant à lui très agréable, à la fois pittoresque et authentique. Un petit parc entre l'église et le cimetière permet de faire une nouvelle pause avant la dernière étape.

Une fois dans ce parc, empruntez le chemin du Perdigal qui longe le cimetière (il s'agit d'un chemin de randonnée balisé par le conseil régional ou départemental). Une belle descente au milieu des champs et des bois verts amène jusqu'à la route qu'il faudra suivre (à droite donc) pour rejoindre Prades-le-Lez (rue de Vendargues puis descendre le chemin de Nouau jusqu'à la D17).

En suivant la direction de Montferrier, vous retomberez ainsi sur vos pas et pourrez remonter au Plan des 4 Seigneurs.


En somme, une bien belle balade de 45km et 350mD+ qui peut être effectuée en VTC ou VTT (beaucoup de route tout de même). Une façon originale de découvrir quelques trésors, plus ou moins bien cachés, de la région du Grand Pic St Loup.


Equipement adéquat pour temps pluvieux
En plus de l'équipement obligatoire (casque, réserve d'eau et de nourriture, téléphone), selon les conditions météorologiques il peut être indispensable d'avoir avec soi une veste coupe-vent et surtout imperméable pour rester bien au sec. Voici l'avis de la rédac' chef sur la veste Outdry Titanium de COLUMBIA.


Par Fanny
La technologie Outdry Extreme (en attente de brevet, développée à partir de la technologie Outdry conçue et brevetée pour la gamme Chaussures) est une membrane imperméable et ultra-respirante. Beaucoup plus abordable qu'une veste type "Gore-tex", Columbia m'a impressionnée ici avec cette veste clairement faite pour les sports-nature en tout genre (rando, vélo, ski de fond/rando...). Bien étanche (testée plusieurs fois sous la pluie), j'ai apprécié les coutures étanches, le textile ultra-résistant, la respirabilité (avec ouvertures sous les bras), la capuche réglable qui tient bien en place. Seul petit bémol, le poids, qui limite son utilisation pour du trail ou de la course à pied. Je l'ai choisi en noir mais elle existe en plusieurs coloris (blanc, noir et rose pour vous mesdames et blanc, noir et jaune pour ces messieurs). Une valeur sure pour cette veste que j'ai complètement adopté et que je vous recommande.

Pour retrouver les produits de la collection OUTDRY, c'est ICI
Entre 120 et 350€ (prix de la veste testée ici : 200€)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire