LES DERNIERS ARTICLES

lundi 2 juin 2014

Pendant un WE de 4 jours...



Un WE de 4 jours, ça fait toujours plaisir, même si on est débordé au travail et qu'on râle en se disant qu'on va encore pas bosser deux jours dans la semaine... Au final, j'ai vite oublier le boulot :-) avec une rando-course jeudi au Mont Aigoual, du repos vendredi et samedi et ma séance de seuil ainsi qu'une séance de grimpe dimanche. Tout ça sous le soleil du sud qui est parfois bien difficile à supporter pour une franc-comtoise comme moi...
On remet plus ou moins ça le WE prochain, avec au programme via ferrata et rando samedi, et le Trail de la Salta Bartas (14km/550MD+) dimanche, du côté de Chanac, en Lozère.



Jeudi : travail des cuissots et de l'endurance au Mont Aigoual
Tous les montpelliérains connaissent le Mont Aigoual, et tous les traileurs montpelliérains connaissent la boucle de l'Aigoual par les 4000 marches et Aire de Côte. C'est LA sortie pour faire travailler les cuissots en montée, et pour travailler aussi les descentes. Pour ma part c'est réellement une sortie complète.

Ascension par les 4000 marches
Là pas de secret, pour grimper les 1150mD+ sur seulement 8km, il faut pousser sur les cuisses, et sur les bâtons si l'on a ! (ce que je n'ai pas manquer de prendre avant de partir !!). Un sentier très très raide sous les chataigniers au début, et puis un tout petit peu moins raide par la suite, avec quelques vues dégagées sur l'Aigoual et les sommets environnants. Il y a parfois de rares portions en faux plats montants, mais plus on approche du sommet, et plus c'est dur de relancer !
Chrono : 1h59 pour atteindre l'Observatoire (30 min de moins qu'avant ma blessure !!!)


Sommet : l'Observatoire
Là-haut, pas d'autre choix que de faire une pause ravitaillement et photos ! Par contre, comme toujours, le vent souffle fort et l'air est bien plus frais que dans la vallée... seconde-couche et coupe-vent nécessaires !


Descente par Aire de Côte et Col du Pas
Un grand classique cette descente de 16km, très jolie aussi mais très longue... On alterne entre de longues portions sur chemins forestiers, quelques portions sur sentiers et malheureusement un peu de bitume. Le soucis, c'est que quand la pente serait parfaite pour lâcher les gambettes et dévaler, le chemin est jonché de caillasse qui rende l'activité bien périlleuse. A l'inverse, quand le chemin devient moins technique, on se retrouve sur du faux plat descendant ou montant où il est bien difficile de relancer !


Chrono final : 4h10 pour 24km et 1300mD+
Le genou a un peu tiré dans la descente, j'ai un peu marché pour le coup, mais surement la fatigue puisque je n'ai aucune séquelle les jours suivants. Cette sortie me donne un bon avant-goût du trail du Caroux en juillet :-)


Vendredi et samedi : on récupère...
Etant donné que ça faisait un bail que je n'avais pas fait une telle sortie, vous imaginez bien que le lendemain mes gambettes m'ont donné du fil à retordre ! Alors vendredi, repos complet ! Impossible même d'aller faire un petit footing de récup avec ma Vivi sur ses sentiers de St Martin de Londres :-(
Samedi j'ai été un peu plus active... je me suis faite chouchoutée par mon coiffeur, j'ai fait les courses et j'ai préparé un super petit dîner (rôti de porc mijoté dans du cidre avec des pommes et des pommes de terre, et en dessert des petits muffins au chocolat :-) Mais encore les jambes bien lourdes malgré les comprimés de sporténine et l'huile d'arnica...



Dimanche : entraînement croisé pour finir en beauté !
Dimanche, seul jour de repos en commun avec mon homme, nous nous levons à 9h et partons direct faire un footing à jeun. On se dit 50min environ, pas plus, et si je peux intégrer mes 2x6min au seuil (85%VMA) ce serait parfait ! Aussi tôt dit, aussi tôt fait, après 20min d'échauffement jusqu'à Malbosc, je fais mes premières 6min tant bien que mal à la bonne allure (à ma grande surprise !), suivi de quoi je récupère 4min jusqu'au rond point du château d'eau. Pour le coup c'est Yannick qui fait le meneur d'allure et c'est bien pratique. Aller hop c'est reparti pour la seconde partie, même allure, exactement ce que j'avais prévu donc c'est top ! Par contre au bout de 46 min d'effort, je capitule et marche jusqu'à la maison sous la chaleur pesante. Pendant ce temps Yannick passe à la boulangerie chercher les croissants :-)


Après cette bonne mise en jambe, on prépare le matériel avec la nouvelle corde achetée par mon papa, et hop direction le Clocheton des Matelles, juste à la sortie de Montpellier. C'est un rocher "école" avec une dizaine de voie d'environ 15-20m de hauteur, assez facile (4 à 6a), parfait pour débutants ou pour apprendre des manoeuvres comme la pause d'une moulinette. C'était justement notre cas, Yannick grimpe régulièrement en salle, je lui ai appris à installer une moulinette en extérieur et il se débrouille pas mal :-) Par contre, le Clocheton des Matelles c'est top en début de matinée, mais dans l'aprem c'est exposé plein soleil, on a bien cramé... Deuxième petit coup de chaud de la journée pour moi :-(

6 commentaires:

  1. Je les tenterais bien volontiers ces 4000 marches...

    RépondreSupprimer
  2. Belle semaine pour toi malgré cette chaleur qui me fait bien souffrir également...et ça ne fait que commencer, l'été n'est pas encore tout à fait là ;o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu vois, comme toi pour ta course :-( Dur dur la chaleur...

      Supprimer
  3. Ah ! Ca, c'est du bon long WE qui fait plaisir :-) Tiens, l'escalade, on veut s'y remettre avec le playboy. Lui, il en a fait pas mal quand il était jeune (on est des vieillards maintenant ;-)). Moi, j'en ai fait un peu pendant mes études. J'aimais bien ça. On a déjà fait des via ferrata ensemble aussi. C'est super chouette, je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous revenez en France un jour, aller on se fait une Via tous les 4 !! :-)

      Supprimer
    2. Ah ben ça sera avec plaisir ! Sincèrement :-)

      Supprimer