LES DERNIERS ARTICLES

dimanche 22 juillet 2012

22 juillet : Trail du Caroux

Et me voilà partie pour une nouvelle aventure : le trail du Caroux, avec au programme 20km annoncés (en fait ce ne sont pas moins de 23 km) et 1350 m de dénivelée positive !

Le plateau du Caroux se situe dans le Haut-Languedoc, un site magnifique que je ne suis pas prête d'oublier.


Réveil à 4h30 ce matin... Je sais ce que vous vous dites, mais il faut être un coureur pour comprendre l'intérêt de se lever si tôt pour aller en baver sur des sentiers escarpés et caillouteux. Un petit déj avalé, le sac prêt, Virginie et David viennent nous chercher à 5h30, destination Mons-La-Trivalle (je dis NOUS puisque mon petit chéri m'accompagne aujourd'hui !!! qu'il est gentil !).

La route est un peu longue, très sinueuse surtout, le stress monte petit à petit dans la voiture, mais la journée s'annonce bien : le soleil se lève, le paysage est splendide, je suis avec ma copine de trail, TOUT VA BIEN !

David part sur le 30 km à 8h. Le 20 km part seulement à 9h, ce qui nous laisse un peu de répit pour finir de nous préparer et aller boire un thé dans une auberge. Au départ du 20km, beaucoup de monde, tous des "pros" issus de club, et nous... eh bien nous ne sommes pas dans un club, et pas pros ! Juste là pour le plaisir d'en baver et pour le paysage.



Du monde aujourd'hui !



Les 5 premiers km sont difficiles... nous le savions, c'est la première grosse côte, 800m de D+ sur 5km ! Pas de la rigolade... Le sentier est très progressif au début, et très agréable, on prend un petit rythme tranquille et je me place devant Virginie pour essayer de l'aider et de la motiver au maximum. On sent tout de même que le niveau est plutôt élevé, nous sommes dans le dernier peloton, mais on ne se décourage pas pour autant, nous on est juste là pour se faire plaisir. La grimpette est longue... après le petit sentier de terre, on passe maintenant à de gros pierriers à traverser, et là il s'agit de se transformer en Patrick Berhault, je prends les bâtons dans une main, et l'autre m'aide à escalader les gros blocs rocheux. Le sommet pourtant se rapproche, on aperçoit peu à peu plateau où nous devons nous rendre.
Après un peu moins de 2h d'ascension, nous atteignons enfin le plateau... et là c'est la récompense : un immense plateau verdoyant recouvert de bruyères violettes et parsemé de gros blocs rocheux. C'est vraiment magnifique ! Le vent souffle, et il faut relancer, Virginie prend un peu le relais, c'est elle qui mène la course.


On aperçoit les sommets...

Dur dur la grimpette...

Youhou, on arrive au plateau !

Merveilleux !!!!

Des zamis !






Les copines !

Le plateau du Caroux



Les organisateurs nous font faire une grande boucle sur le plateau, et après avoir enchainé des descentes, du plat, des montées, à nouveau du plat, des descentes puis des montées, les cuisses commencent à chauffer ! Le ravitaillement est annoncé à 16km en contre bas du plateau, alors que nous sommes déjà à 15km et pas encore redescendus du plateau... EUH IL N'Y A PAS DE PROBLEME ??? Sisi, la distance annoncée n'est pas tout à fait exacte... On apprend par la suite qu'il y a au moins 3km de plus... Ca m'a mis le moral à zéro, les jambes coupées, j'ai eu un petit coup de moins bien.


Virginie me rassure, me remotive, et comme ça redescend, les jambes repartent toutes seules. On redescend donc avec un bon rythme sur le petit village de Douch, constitué de magnifiques maisons en pierre avec des toits en ardoise. Des randonneurs nous encouragent, ça fait chaud au coeur.
Au village, une petite montée sur un chemin herbeux nous amène jusqu'au col de Douch. De là, il ne reste plus qu'une descente de 2 km jusqu'au village de Héric où se trouve notre ravitaillement. 2km... on se dit, ce n'est pas beaucoup, n'est ce pas ? Et bien cette descente est plutôt technique, pas évidente du tout, et les deux kilomètres sont un peu longs.


Au ravitaillement, on englouti des abricots, des chips, deux grands verre d'eau et l'on discute un peu avec les bénévoles qui nous annoncent qu'il reste encore 6-7km. Puis nous repartons dans un dernier élan de forme.
La dernière côte du trail se dresse alors devant nous, 250m D+ qui se fait lentement, mais surement ! Les jambes sont bien lourdes, pour moi c'est à ce moment que la course devient vraiment difficile. Autant pour moi que pour Virginie je crois, cette dernière ascension est longue. Pourtant, on sait que derrière, une jolie descente nous attend, et à l'arrivée, nos hommes !
On tient bon, on s'accroche, on arrive finalement à la dernière descente qui pour moi va se transformer en un véritable calvaire. J'ai mal aux jambes, un gros point à l'estomac, j'ai envie de faire pipi mais je ne veux pas me faire doubler par les trois mecs que l'on vient de dépasser, bref, les 4 derniers kilomètres sont épouvantables...

De savoir que Yannick est à l'arrivée m'aide un peu, et je déroule les jambes malgré la douleur. Peu à peu, on se rapproche, jusqu'à arriver dans le haut du village. Quelques derniers mètres sur route, et tout à coup, une grande ligne droite, avec au bout la banderole ARRIVEE et nos hommes sur le côté qui nous encourage, accompagnés de quelques autres amoureux de la nature... Quelle belle arrivée, en 5h tout de même !
Je me précipite dans les bras de Yannick, où quelques larmes tombent toutes seules. Je suis très heureuse d'être arrivée, et vraiment très fière de moi, de nous, de notre beau parcours, de notre incroyable entraide et complicité que nous avons, Virginie et moi, BREF, ce fut un très bel exploit sportif certes, mais aussi une très belle expérience humaine  !


Merci à Virginie d'avoir bien voulu faire ce trail avec moi,
Merci à David d'avoir accompagné sa chérie et d'avoir conduit,
Un GRAND MERCI  à mon chériiiiii d'être venu me soutenir dans cette épreuve,
Et merci à mon papounet qui je suis sure à penser à moi, et qui m'a appelée après la course !
Gros bisous à tous

13 commentaires:

  1. Bravo les filles, c'était super de vous retrouver avec le sourire à l'arrivée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce qu'on savait qu'il y avait nos hommes à l'arrivée !

      Supprimer
  2. Et voila, j'avais réussit à ne pas pleurer à l'arrivée , mais tu m'as eu avec ce sublime récit ! Merci pour ce merveilleux récit et les larmes d'emotions qui témoigne de ma fierté de te connaitre et partager des heures de montagne inoubliable ! Merci de me redonner le gout du dossard :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciii ! Suis contente que tu aies repris goût au trail ! Biz ma belle

      Supprimer
  3. excellent:) bravo Virginie et Fanny! superbe de pouvoir partager ses passions non seulement avec ses amis mais aussi avec ses Copines:) bonne récup!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciii ! Oui c'est super de partager ça tous ensemble ! Pour la récup, je vais en avoir besoin, j'ai trop mal au jambes !:-(

      Supprimer
  4. yyyyyyy j'ai voulu mettre avec "non seulement avec son Chéri mais aussi avec ses copines..."

    RépondreSupprimer
  5. beau récit et belles photos en effet Virginie.. j ai regretté de pas pouvoir y etre moi même mais apres la semaine de reprise au taf c etait juste pas possible!!! BRAVO BRAVO BRAVO
    stephane Fabries

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciiiii !
      A refaire l'année prochaine !

      Supprimer
  6. encore bravo les filles. Ce récit nous emmène avec vous: magnifique. Cela donne envie d'en faire toujours plus même si on en bave.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on en bave, mais ça vaut le coup c'est sur ! Et avec Virginie on est hyper complémentaire, avec le même rythme, c'est un super moment qu'on passe toutes les deux !
      Merci

      Fanny

      Supprimer
  7. Ola
    Bravo...c'est un trail très dur...de belles photos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! On n'est pas encore à ton niveau... mais on y travaille ! Et toi ça va ?
      Biz
      Fanny

      Supprimer