LES DERNIERS ARTICLES

dimanche 2 septembre 2012

L'art de s'orienter dans les microreliefs pyrénéens

On l'attendait, il est arrivé... le weekend d'orientation haut niveau à Font-Romeu organisé par le club COTE66 (01 et 02 septembre 2012). Des rochers, des pierriers, des buttes, des dépressions, en bref, du microrelief qui réjouit les orienteurs expérimentés, et effraie les novices.

Une moyenne distance le samedi midi (5,2km-150m sur le circuit B1), une course au score de nuit le samedi soir (25 postes en une heure) et une longue distance le dimanche matin (7km - 180m) : tout un programme !

- Mes supportrices/reporters de choc -

Le lieu de course se situe à la station Pyrénées 2000, à Bolquère. Le soleil est là, mais il n'est pas seul, quelques flocons de neige l'accompagnent. Les orienteurs tentent de se réchauffer, mais le froid n'est pas le seul soucis, il faut aussi s'acclimater à l'altitude. Et pour ceux qui arrivent le matin même (comme moi quoi !), c'est pas gagné d'avance ! Tout un art de s'orienter par ici !^^


SAMEDI 01/09 - 12h52 : Départ de la Moyenne Distance




Qualité n°1 de l'orientateur : Savoir s'équiper par tout temps
Un orienteur, au même titre qu'un traileur, court quelque soit la météo : vent, pluie, neige et froid.
Et là, même si ça ne se ressent pas sur les photos, il faisait vraiment très froid !

 
Qualité n°2 de l'orientateur : Etre bien échauffé
Comme dans tous les sports, l'échauffement est essentiel pour éviter les blessures, et pour pouvoir prendre le départ à un rythme soutenu.

- "N'y va pas ma fille, tu vas te perdre" "Non maman, t'inquiètes pas !"-

Qualité n°3 de l'orientateur : Savoir orienter quelque soit l'âge
S'il y a bien un sport où l'âge n'est pas un critère de réussite, c'est bien l'orientation ! De 5 à 90 ans, tous partagent la même passion pour la nature et l'art de s'orienter.

- Moi aussi j'ai commencé toute jeune -

- Contrôl des doigts électroniques SI -


- Dernières consignes -

Qualité n°4 de l'orientateur : Savoir décripter les symboles définissant les postes
Pas évident de s'y retrouver parfois... "Le rocher le plus à l'Est" "La limite de végétation" ...
 
- Les définitions de poste à prendre avant la carte -
 
Qualité n°5 de l'orientateur : Etre concentré
S'il y a bien une qualité à mettre en avant, c'est la concentration. Chaque poste, chaque choix d'itinéraire demande une très haute concentration.
J'essaie toujours de me mettre dans une bulle les 5 minutes avant le top départ.

- Concentration maximale, lecture des définitions de poste -
 
Qualité n°6 de l'orientateur : Se faire plaisir avant tout !
Même si le chrono est important pour certain, il ne faut pas oublier qu'on est avant tout là pour se faire plaisir, dans un environnement exceptionnel, et au milieu d'autres passionnés.
 
- Prêt ! Feux ! Partez ! -
 
 
Remise de la carte au top départ, et début du casse-tête chinoix ^^ 17 postes à retrouver dans les forêts pyrénéennes, au milieu d'une multitude de dépressions, buttes, collines, trous, rochers,... Pas facile, facile...

Quelques petites erreurs, notamment à la 2 (-15"), les 8 et 9 où le manque de précision dans l'attaque du poste m'a fait perdre 1' à 1'30". Au total 1h07'.
 
Qualité n°7 de l'orientateur : Savoir analyser son parcours et en tirer des enseignements
Il est très important, pour pouvoir progresser, de reconnaitre ses erreurs. Analyser sa carte après la courte est un moment clé dans la progression d'un orienteur.
D'autant plus que la perfection n'existe pas dans cette discipline ^^

Dans l'ensemble, de très beaux courts poste à poste, notamment l'enchainement 4-5-6-7. Un seul long poste à poste, mais très peu technique (normal sur une MD qui requiert moins de technicité).

 
 


- Et voici mon tracé ^^ -

Que du plaisir pour les orienteurs qui recherchent la technicité ! A l'arrivée, c'est Dominique qui reçoit les finishers, et valide leur dossard.

- Dominique, à l'arrivée (elle a bien du mérite  à attendre dans le froid !) -


- Pfiou c'était dur !! -

- Fanny, orienteuse née (bon pas encore au top...) et traileuse en herbes : toujours avec le sourire ! -



 
 
SAMEDI 01/09 - Course au score de nuit
J'ai déclaré forfait pour cette course, je n'y ai pas participer. Une vidéo du départ est accessible à cette adresse : Vidéo départ de la course au core de nuit
Il faisait vraiment trop froid, j'étais trop fatigué après la route et le montage des tentes au camping.

DIMANCHE 02/09 - 10h46 : Départ de la Longue Distance
Toujours aussi froid le matin à Font-Romeu, il fait beau mais pourtant, quelques gouttes viennent gâcher le départ d'un bon nombre d'orienteurs.

- Quelques étirements -


- Un petit sourire au photographe avant le départ -

- Et c'est parti ! (sous la pluie et le soleil) -

Première balise, première erreur d'au moins 2'... aie ça commence mal... Mais après j'enchaine vraiment bien les postes, je m'étonne moi-même ! A la 14, je regarde les dernières balises, je sens la fin... et dans la précipitation et l'excitation, je me perds à la 15... Je perds 3-4' !!!! C'est énorme ! La cata !! Je me fais rattraper par deux autres filles que j'avais dépassé quelques balises avant. Je finis tant bien que mal, avec un moral un peu en baisse. 1h24' au total.

Qualité n°8 de l'orientateur : Assurer la première balise
Combien d'orienteurs ont perdu de précieuses minutes en s'égarrant à la première balise ? Beaucoup ! Au départ, on est stressé, excité, pressé d'être sur le terrain, bref on se précipite en voulant aller trop vite dès la première balise. Pourtant, on ne rentre pas aussi facilement dans une carte, il faut se faire à l'échelle, aux spécificités liées au cartographe,... Le premier poste est essentiel, il faut l'assurer en prenant l'itinéraire le plus sur.
En gros, tout ce que je n'ai pas fait ici ^^





17 postes, 7km et 180mD+. Une très belle carte, un beau tracé, un vrai régal ! Les courts poste à poste sont très intéressant, et demandent beaucoup d'attention. L'itinéraire sur le long poste à poste 6-7 est cependant un peu trop évident, et ne requiert que très peu de réflexion. La forêt est assez courante malgré les nombreuses branches au sol, les zones marécageuses sont facilement traversables.

Qualité n°9 de l'orientateur : Ne jamais abandonner
J'ai perdu plusieurs secondes voir plusieurs minutes en m'égarrant ? Certes. Mais les autres alors ? Ils se sont peut-être égaré aussi ? Il ne faut pas se décourager, et finir ! Qui sait, il y a souvent des bonnes surprises...

- Dernière ligne droite avant l'arrivée -

- Balise d'arrivée, avec les encouragements ça motive pour le sprint final ! -

En conclusion, un très beau weekend haut niveau organisé à merveille par le club COTE66 (Site Web). Si vous voulez progresser en orientation, je vous conseille ces terrains : des microreliefs très intéressants, avec de nombreux sentiers qui permettent de se repérer au cas où l'on se perde. Il existe un parcours permanent sur le même site. BREF, à retenir pour des weekend d'entrainement !

Pour ma part, j'ai adoré courir sur ces deux très belles cartes, ça m'a rappelé mes terrains jurassiens !^^ Par contre, pour optimer les résultats, j'aurais du éviter la route le samedi matin, et venir un ou deux jours avant pour me faire à l'altitude. Sur le côté orientation, pas trop mécontente de moi, quelques erreurs oui, mais pas de grosses bourdes !^^
Résultats du WE CO Font-Romeu ici

Je remercie ma maman et Babette d'être venu m'encourager ce weekend ! Je suis contente également d'avoir retrouvé Dominique, rencontrée le weekend dernier (et qui suit mes aventures sur mon blog !), Gilles et Valérie de l'AMSO (toujours aussi sympas !) et Bénédicte du COORE. Qu'ils sont sympas tous ces orienteurs !!

A très bientôt,
Fanny

2 commentaires:

  1. Bien les CR ! tu n'as pas essayé de courir avec un garmin ou autre gps pour caler ta trace sur la carte ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je cours avec mon iPhone, si j'ai déjà essayé c'était pas mal, mais un peu chiant. Mon papa va essayer avec une appli de me le faire. Je te redirai.

      Supprimer