LES DERNIERS ARTICLES

mardi 1 juillet 2014

En terrain d'aventures sur l'arête de Raimeux (Suisse)

Entre l'angine et la rédaction de mon mémoire de thèse, j'ai tout de même trouvé une journée entière pour profiter pleinement de mes quelques jours de vacances à Belfort. Cette fois-ci, ni rando ni trail, mais de l'escalade en terrain d'aventures ! Papa nous emmène maman et moi en Suisse, près de Moutier, pour faire une course d'arête : l'arête de Raimeux. Casque, baudrier et coinceurs dans le sac, c'est parti, je vous emmène prendre un peu de hauteur !
Arête de Raimeux : peu technique mais longue !


Départ d'un petit parking le long de la route, dans les gorges, entre Délémont et Moutier. Il faut remonter le sentier sur quelques centaines de mètres pour arriver sous la grande première dalle. Prévoyez une corde de 40m minimum (nous avions 30m et c'était clairement pas assez).
Quelques relais faciles, où je passe même devant en tête :-) Bonne idée pour s'entraîner à faire de l'alpi !

Après cette grande dalle, nous rejoignons l'arête. C'est alors une longue, très longue aventure qui nous attend... Longue mais très belle aventure ! L'arête nous fait prendre de la hauteur, bientôt nous surplombons toutes les montagnes environnantes :-) Peu de passages difficile, mais il est important d'être encordé, d'avoir des coinceurs, dégaines et de l'eau !









L'arête de Raimeux (Suisse) en bref :
Départ : parking gorges entre Délémont et Moutier
Difficulté : 3 à 5a (possible de faire du bien plus difficile)
Equipement : voies quasi pas équipées, donc prévoir le matériel (coinceurs, dégaines, sangles,...)
Remarques : ne pas oublier le casque car beaucoup de caillasse !!
Temps : 7h (pour grimpeur moyen, cordée de 3) + 1h15 de descente par le sentier (peu balisé)

Merci papa pour la balade :-)

3 commentaires:

  1. Tu sas de la chance d'avoir un papa qui puisse d'emmener faire des sorties aussi sympas! Si je trouvais le temps, je ferai bien ce genre de truc plus souvent! Moi, mon père était banquier, pas trop sportif, du coup, je n'ai pas eu cette chance. C'est pour ça que j'emmène mes enfants le plus souvent possible et d'ailleurs, on a fait avec ma fille la première partie de la Via du Regardoir. Et toi, tu viens la faire quand celle-là?

    RépondreSupprimer
  2. Oui je sais j'ai beaucoup de chance :-) C'est bien que toi aussi tu partage ça avec tes enfants ! Et un conseil... pendant l'adolescence quand ils voudront rester à la maison, qu'ils râleront sans cesse, ben bouge leur les fesses ils seront ravis plus tard :D
    Pour la via, dès que je finis ma thèse :-)

    RépondreSupprimer
  3. Avec mon vertige, c'est pas pour moi ça !

    RépondreSupprimer