Texte

Texte


Les derniers articles :

jeudi 16 mars 2017

Une infection pulmonaire plus tard...

C'est toujours au moment où tu prépares un objectif qu'il t'arrive une tuile dans ce genre... Enfin pour moi c'est ça ! Au début, c'est juste un rhume qui dure... puis peut-être une grippe... qui dure... Analyses de sang, divers prélèvements, un passage aux urgences, traitement aux corticoïdes, aux antibiotiques et même aux anti-histaminiques. Des nuits entières à tousser, à vomir, à m'étouffer. Des problèmes à respirer. Une analyse qui tombe. Ouf, ce n'est pas la coqueluche. Juste une infection pulmonaire... un méchant virus qui m'a mise plus bas que terre pendant 14 longs jours. Et pour quelqu'un de sportif, des poumons qui fonctionnement à temps partiel ce n'est pas facile à admettre.

14 jours que je ne cours plus, ne marche plus et suis essoufflée après seulement quelques marches d'escalier. Cette nuit j'ai dormi. Enfin un petit espoir de guérison. Mais il ne reste que 17 jours avant cette course pour laquelle je me suis entraînée dur. Quelle déception, quelle tristesse de voir tous ces efforts réduits à néant. Je ne sais pas encore si je m'élancerai sur cette belle course. Je ne sais pas combien de temps il me faudra pour retrouver mes capacités respiratoires.

Voilà pour la petite histoire, c'est ce qu'on appelle les petits aléas de la vie...

6 commentaires:

  1. Arf dur déjà sans objectif, mais là j'imagine la déception...après en tant que sportive tu devrais t'en remettre rapidement j'imagine, peut-être pas être performante tout de suite, mais pas trop longtemps non plus...après tu peux peut-être profiter de la course pour aller sentir l'ambiance pour y revenir plus fort ! C'est un peu ce qui est arrivé à Greg Runner l'année dernière sur l'UTMB...courage Mdame !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2 semaines sans rien faire c'est long quand même, j'ai fait mon 1er footing ce matin, c'était laborieux... mais bon c'est le jeu hein ;-) Merci ent out cas ! Biz

      Supprimer
  2. C'est la poisse... mais la santé d'abord, il y en aura d'autre des dossards tkt. Soigne toi bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, tant pis c'est comme ça, je relative et me dis qu'il y a bien pire dans la vie ! Merci beaucoup :-) Biz

      Supprimer
  3. Bon rétablissement Fanny ! Bon courage !

    RépondreSupprimer
  4. Ah je comprends tellement .... J'ai eu ça de septembre à novembre, ça a duré deux mois. Une belle bronchite qui s'est transformée en je ne sais quoi, à m'en étouffer la nuit comme toi avec mes glaires (très sympa tout ça!) et effectivement, cela te met KO de chez KO. Vu que t'as pas de souffle, t'as pas de jambes.

    J'espère que tu t'es bien remise en tout cas, ça fatigue ce genre de maladie :(

    RépondreSupprimer