Texte

Texte


Les derniers articles :

lundi 29 février 2016

En trail, je suis plutôt "loup solitaire". Et vous ?

C'est un billet un peu spécial dont je vous fais part aujourd'hui. Un billet sur une mode. La mode du running comme sport collectif. Et un billet d'humeur. Surtout un billet d'humeur en fait. Face aux réseaux sociaux, à l'engouement pour le running en groupe, à la création de dizaines de dizaines de "team" amateurs autant qu'élite, je ne suis pas à l'aise. Je ne fais pas partie d'une team. Je n'ai pas de club. Pas de "groupe" que je rejoins tous les week-ends pour une sortie trail dans l'arrière pays. Pourtant, d'après ce que je peux lire sur le fil de mes actualités FB (FaceBook pour les novices^^), la norme est au partage, à la course à pied en groupe, en équipe. Il faut donc croire que je ne suis pas normale...

Mais depuis quand la course à pied est-elle devenue une discipline collective ? Il est où ce temps où l'on courait seul, vraiment seul ? Ce temps où le coureur partait s'entraîner seul, face à lui-même, pour s'évader, s'aérer, s'ouvrir à d'autres horizons. Ce temps où la compétition était un rendez-vous avec soi-même avant d'y aller pour et avec son club ou son équipe.

Bien sur que j'aime partager ma passion, j'aime parler avec d'autres amoureux du trail ou de la montagne. J'ai plutôt un contact facile me semble t-il, n'allez pas croire je suis sociable ! J'aime aussi m'entraîner avec d'autres personnes. Mais pas toujours. Suis-je anormale ? Quand je vois toutes ces équipes, tous ces groupes, et le besoin associé de courir "à plusieurs", je me sens complètement exclue. Je n'en ressens pas le besoin. Certes, je ne crache pas sur une sortie longue avec des amis. Mais la plupart du temps je cours seule ou juste accompagnée de mon compagnon et cela me suffit amplement. Je n'ai pas 3000 amis coureurs et je ne m'en porte pas plus mal non plus. M'entraîner et courir seule n'est pas un problème, mais dans mon cas une solution. Une solution à mes problèmes. Une solution à ma fatigue mentale. Une solution à mes rêves.


En fait, je partagerais avec beaucoup plus d'engouement une randonnée qu'une sortie course à pied. Une randonnée, c'est toujours mieux à plusieurs. On papote en marchant, on rigole, on explore, on découvre, on partage nos impressions, nos envies. On prend le temps aussi de se taire et de profiter du moment présent. La randonnée c'est un moment privilégié que l'on peut tout à fait partager. Famille, amis, collègues, ce sera toujours un moment convivial.

A l'inverse, la course à pied, c'est ma petite bulle d'oxygène à moi. Un moment plus particulier que je partage plus difficilement. En même temps, autant la rando peut durer des heures voire des jours, autant la séance de course à pied en semaine ne s'éternise rarement plus d'1h15. Alors il faut rentabiliser ! Et cette heure là, je préfère la garder pour moi seule. Pour le coup je me sens presque égoïste.

Alors et vous ? Plutôt traileur solitaire ou traileur qui court en meute ? Tout cet engouement autour des équipes, des "groupes" qui se forment via notamment les réseaux sociaux, vous en pensez quoi ? Utile, indispensable ou carrément hors sujet ? Pitié dites moi que je ne suis pas seule à préférer courir... solitaire :-)

15 commentaires:

  1. Non Fanny ....en trail,je préfère aussi courir seul, à mon rythme et profiter du lieu qui m'entoure. ...de la nature. C'est un moment ou je me ressource et ou je fais le vide dans ma tête.
    Dans le cadre de mes tournages tournages videos pour le trail, on m'a souvent invité à rejoindre un groupe mais pour l'instant, j'adore courir seul ! Sportivement. Fabien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (désolée pour la réponse, j'étais en vacances ;-) )
      Ouf je suis soulagée de voir que je ne suis pas la seule à avoir ce ressenti :-) Merci !

      Supprimer
  2. Non Fanny ....en trail,je préfère aussi courir seul, à mon rythme et profiter du lieu qui m'entoure. ...de la nature. C'est un moment ou je me ressource et ou je fais le vide dans ma tête.
    Dans le cadre de mes tournages tournages videos pour le trail, on m'a souvent invité à rejoindre un groupe mais pour l'instant, j'adore courir seul ! Sportivement. Fabien

    RépondreSupprimer
  3. Je suis comme toi, les fois où je ne cours pas seule sont très rares, de jour comme de nuit. Je n'ai pas peur comme certaines,et je ne sais pas discuter en courant, même au ralenti. Donc je pars, avec ou sans ma musique et voilà. Je ne cours pas souvent avec mon ami, nous n'avons pas le même niveau, et je préfère qu'on fasse des rando ensemble.
    Donc si tu n'es pas normale, et bien moi non plus !
    Mais je serai tout de même ravie de te rencontrer lors d'un Women's trail run :-)
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (désolée pour la réponse, j'étais en vacances ;-) )
      Oh oui j'espère qu'on pourra vite faire ça pour te rencontrer ainsi que toutes les filles qui étaient partantes pour cette sortie malheureusement annulée :-(

      Supprimer
  4. En fait je suis un peu mitigée quand je lis ton article, parce que j'aime courir toute seule mais de temps en temps je passe à l'ennemi et je vais courir avec un groupe que j'ai monté avec une amie.
    Si tu as envie de courir seule je vois pas pourquoi ce ne serais pas normale que tu le fasses, si les autres préfère courir en groupe ils ne sont pas plus normaux que toi.
    Le seul point négatif pour moi ce sont les réseaux sociaux qui font ressortir le plus moche de tous ces groupes...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol tu passes du côté obscur de temps en temps ?^^ Non mais t'inquiètes je comprends très bien qu'on apprécie courir avec d'autres personnes :-) Entièrement d'accord avec toi pour les réseaux sociaux, parfois je déconnecte et ça me fait du bien, parce que je trouve que des fois FB et compagnie peuvent (trop) influencer notre façon de voir et faire les choses :-(

      Supprimer
  5. Oh non tu n'es pas une exception ! Je m’entraine régulièrement seule, sauf deux à trois séances par mois où j'en profite pour m'accompagner de ma sœur ou mon frère. Généralement on participe aux mêmes courses mais chacun va à son rythme donc on ne se retrouve que rarement. Je suis d'accord avec toi sur le fait que la course permet de se ressourcer, de s'évader, ... et pour cela, il faut être seule avec soi même et c'est tellement appréciable. Quant aux groupes FB, mon cœur balance, je dirais qu'il faut savoir faire le tri mais dans mon cas, j'en apprends d'avantage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (désolée pour la réponse, j'étais en vacances ;-) )
      Entre frères et soeurs ça doit être top !! Seule avec soi même... que du bonheur :D

      Supprimer
  6. Personnellement je cours également seule, il est difficile de faire un trail de plus de 50 kms au meme rythme que les amis. Il m'est arrivée de passer plus de 10 heures seule en course, et franchement j'adore. j'aime aussi courir avec mon mari, ou des copains, mais en course je suis souvent seule et ça me plait. Maintenant que certains aient besoin de plus de motivation et donc de suivre le groupe, ça ne me choque pas, mais très peu pour moi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (désolée pour la réponse, j'étais en vacances ;-) )
      Outch, encore jamais passée seule 10h d'affilé en course ! Là tu as le temps de penser et de refaire le monde ;-)

      Supprimer
  7. Je me suis vite rendu compte que je préférais courir seule.
    Parce que le moment ou je cours c’est le moment ou je me retrouve seule avec moi-meme. On court pour soi. Et j’adore courir en musique aussi donc c’est assez incompatible aussi avec la course en groupe…
    Du coup les groupes des RS je m’en moque un peu…
    Mais je ne vois pas le mal non plus ;)
    Et je suis d’accord que pour la randonnée c’est mieux en groupe ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (désolée pour la réponse, j'étais en vacances ;-) )
      Je vois que je suis loin d'être la seule à aimer courir seule, c'est fou mais des réseaux sociaux ressort plutôt l'inverse, comme quoi, il ne faut jamais s'y fier !^^ :-)

      Supprimer
  8. Non seulement tu ne me parais pas anormale.. mais il y a pire que toi !:) je m'interesse aux épreuves, aux autres coureurs, à leurs performances mais surtout à l’état d'esprit, différent pour chacun. Je penses que comme toute pratique, nous n'avons pas tous les mêmes raisons, les mêmes envies. Je suis un loup, voir un ours solitaire. Au point de toujours courir seul (sauf cas très très exceptionnel). En fait je ne fais aucune course, je cours pour moi seulement et ma façon d'aborder le trail n'a pas de raisons d’être partagé. Ceci dit j'aime échanger avec d'autres coureurs.. et j'aime les autres ! mais plutôt pour d'autres activités !

    RépondreSupprimer
  9. C'est une sortie dans la semaine en générale la sortie de groupe, et pour une sortie longue en foncier c'est plus motivant d’être a plusieurs et de partager nos terrains de jeu et conseils, surtout qu'il faut garder une allure raisonnable si on s'entraine pour du trail long.
    J'ai appris beaucoup au Traileur de l'Yonne tant sur les coins sympa pour courir que sur la façon de gérer ses courses

    RépondreSupprimer