LES DERNIERS ARTICLES

mercredi 9 septembre 2015

Coureuses : top 10 de nos qualités et de nos... défauts !



Aujourd'hui, un petit billet d'humeur pour parler... de nos défauts ! Je dis NOS, je parle de nous les filles, les filles qui courent ! Parce que bien sur nous sommes pourvues de toute une multitude de qualités (corps bien musclé, esprit d'équipe, détermination...) mais parmi cela, il faut bien l'avouer, resurgit de temps en temps un ou deux défauts bien cachés...
J'en connais certains de la gente masculine qui rigoleront bien en lisant ces quelques lignes et surtout qui acquiesceront ! Et vous les filles, avouez-vous quelques uns de ces (inavouables) défauts ?
Bonne lecture !


n°1 : Perfectionnistes. Un poil maniaques, nous sommes toujours à la recherche du détail qui fait la différence, à l'instar d'Emelie Forsberg avec sa fleur dans les cheveux, les colliers de Sandra Martin, les couettes de Nathalie Mauclair. Mais cette "recherche de l'élégance même sur sentiers" est souvent source de moquerie et d'incompréhension parmi la gente masculine ! Ils n'y connaissent vraiment rien...


n°2 : Narcissiques. Si si je vous assure, qui n'est pas déjà arrivée un lundi matin au travail, toute fière de raconter sa course de la veille en réponse à la question : et toi alors, qu'est ce que tu as fait ce WE ? Oui, je suis une fille, et oui je cours des kilomètres et des kilomètres dans la montagne avec juste (ou presque) un sac sur le dos. C'est fou, non ?

n°3 : Finaudes. Pour ça, il faut dire qu'on est des championnes dans l'art de manipuler. Par exemple, qui n'a jamais "profité" de notre soi-disante "fragilité" par rapport aux hommes ? Genre : cette sortie longue m'a épuisée, mais toi mon ptit chéri tu as tellement bien couru, et puis c'est fou tu a l'air frais comme un gardon ! Dis ça ne t'embête pas trop de préparer le repas de ce soir ?

n°4 : Fières comme des paons... surtout en course, quand l'applaudimètre est clairement plus important pour nous que pour le coureur (mâle) d'à côté. Idem pour l'assistance aux ravitaillements ! L'égalité des sexes n'a pas que des avantages parfois...

n°5 : Astucieuses... car courir ne serait-ce pas une tentative (réussie !) d'agrandir le dressing avec une nouvelle "garde-short" ?



n°6 : Commères. Quel meilleur moment pour se raconter les derniers potins que lors des entraînements avec les copines ?

n°7 : Rusées comme des renardes... où comment la course à pied devient un prétexte à tout. Pas envie de sortir ce soir ? Facile, demain il y a entraînement et du fractionné siouplaît, alors faut arriver reposée ! Envie d'un repas bien gras et bien calorique ? Vous avez bien couru cette semaine, vous le méritez !

n°8 : (Trop) prévoyantes. Il n'y a qu'à voir le poids de nos sacs. Tee-shirt de rechange, trousse à pharmacie, frontale, couverture de survie, baume hydratant à lèvres, mouchoirs... comment ça on ne court qu'une heure ? Sans dossard en plus ? Comme on dit, vaut mieux prévenir que guérir !



n°9 : Coquettes en toute situation ! La beauté intérieure, un mythe. Un petit coup de brush, de mascara, de brosse dans les cheveux, quelques barrettes, de jolies boucles d'oreilles, ça c'est la réalité !

n°10 : Jalouses. Mêmes des copines de running ! Pourquoi ELLES, elles progressent ? Hey mais ou a t-elle trouvé cette toute nouvelle jupe ? 2h20 sur cette course, combien j'aurais mis si j'y avais été aussi ? Vous me dites jalouse, moi ? Non, j'vois même pas de quoi vous parlez !^^


3 commentaires:

  1. J'adore ton article!!!!
    Et en effet, les garçons n'ont pas compris que le vernis assorti au débardeur c'était primordial pour finir une course, ou la chouette coiffure ou la jupette ou tout à la fois!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Tu m'as bien fait rigolé avec ton article... merci :-)

    RépondreSupprimer
  3. Tant mieux si je t'ai fait rigolé, c'est l'essentiel ! Bonne journée :-)

    RépondreSupprimer